6.jpg

La culture d’entreprise dans les réseaux de franchises

La culture d’entreprise est le ciment d’une organisation, c’est un secret pour personne. Il s’agit d’un véritable vecteur, en lien directement avec les derniers étages des besoins de la pyramide de Maslow (mais si, Maslow… vous savez ?) : le besoin d’appartenance et d’estime pour les membres d’une entreprise.    

 

Pyramide-de-maslow

(Allez, petit rappel théorique !) 

 

 

MAIS C’EST QUOI, LA CULTURE D’ENTREPRISE ?  

 

C’est le moteur diesel de la motivation pour les entreprises, peu importe leur taille. Si essentielle mais à la fois si difficile à définir, la culture d’entreprise est avant tout quelque chose qui se vit au quotidien. En somme c’est ce qui différencie une entreprise X d’une entreprise Y, qui sont pourtant similaires en matière d’offre.  

 

Elle se caractérise par un ensemble de codes, de rites, de composantes informelles qui agissent directement sur le sentiment d’appartenance et de bien-être des salariés. Pour résumer : on parle de l’identité de l’entreprise insufflée par ses dirigeants. S’il est facile de la cultiver lorsque son entreprise est réunie sous le même toit, avec un nombre de collaborateurs bien distinct, qu’en est-il de la culture d’entreprise au sein des OVNI du monde de l’entreprise : les franchises ? 

 

POURQUOI C’EST DIFFICILE ?  

business

  • Parce que le franchisé est indépendant 

 

Dans les contrats et d’un point de vue juridique, le franchisé est un entrepreneur indépendant qui a préféré se lancer avec tous les bénéfices qu’offre la franchise. Or d’après la Fédération Française de la Franchise, seulement 13% des franchisés sont motivés à partir à l’aventure de la franchise en raison du réseau. Mince pourcentage, qui montre que l’avantage et la force du réseau représentent un atout encore mal estimé par les (futurs) franchisés, d’autant plus quand on sait tout ce que le réseau peut offrir.  

 

 

  • Parce que le réseau est dispersé 

 

Il est facile de valoriser subtilement mais efficacement les valeurs d’une entreprise lorsque tous les employés se trouvent au même endroit. Mais comment communiquer et construire une culture d’entreprise pérenne lorsque les principaux acteurs de la vie d’entreprise se trouvent dispersés aux quatre coins du pays voire… du continent ?  

 

C’est pour ces raisons qu’il est difficile de véhiculer les valeurs importantes et de créer une cohésion solide au cœur de l’enseigne. Et pourtant ce n’est pas sorcier… enfin presque !  

 

 

 

COMMENT FAIRE ?  

 

business 

L’objectif grâce à la culture d’entreprise, est d’avoir une harmonie et une homogénéité en matière de service, d’accueil, d’efficacité mais surtout de concept. Pour impliquer les franchisés, il faut donc qu’ils adhèrent directement aux valeurs véhiculées par le franchiseur, véritable artisan de l’organisation. Mais adhérer ne suffit pas, il est essentiel d’entretenir aussi ce sentiment d’appartenance pour pérenniser cette harmonie si bénéfique au réseau. Eh bien oui, il faut garder à l’esprit que la dimension affective au sein d’un réseau n’est pas moins importante que la dimension financière. 

 

  • Cimenter humainement le réseau 

 

L’une des solutions est de rendre le concept et les valeurs de l’enseigne les plus visibles possible pour que les franchisés ne l’oublient pasEt pour ce faire, il ne faut pas hésiter à multiplier les points d’échanges entre tous les interlocuteurs de votre franchise, afin de galvaniser le sentiment d’appartenance.  

 

Sachant qu’il existe 3 types de dialogue dans une franchise, à savoir :  

 

  • Le dialogue en tête-à-tête (animation) 
  • Le dialogue collaboratif (commission de travail)  
  • Les grandes assemblées (réunions régionales, conventions nationales…)  

 

Ces 3 piliers de dialogue représentent les voies de communication prioritaires qui permettent de diffuser les valeurs de l’enseigne. Un savant mélange de ces différents dialogues est un premier pas vers la consolidation de la culture d’entreprise. Cependant, il est vrai qu’au-delà de 80-100 magasins, il devient difficile de rencontrer tous les interlocuteurs, faire coordonner les disponibilités de tous… Et on peut vite tomber dans la mauvaise habitude de multiplier les supports de communication (dans le but d’être le plus visible possible) auprès de son équipe… Et là c’est le drame : plus personne ne lit vos communications et vous pouvez dire adieu aux représentations concrètes de votre culture d’entreprise.   

 

  • Des méthodes alternatives 

     

 

Pour éviter cet écueil et favoriser la stimulation du sentiment d’appartenance, il existe d’autres méthodes plus simples à mettre ensemble. Elles ne remplacent pas la rencontre physique, mais sont un excellent support pour faciliter la communication et rester présent et accessible pour ses franchisés quand on ne peut pas leur rendre visite régulièrement.  

 

In fine, ce que recherche votre franchisé c’est du partage, de l’animation et de l’aide. Il faut donc diffuser ces éléments de la manière la plus intelligente et organisée possible : Des formations pour renforcer leur sentiment d’appartenance, des supports adaptés aux services et aux produits à disposition pour les aider en cas de besoin, mais aussi les actualités du réseau pour se sentir impliquer. Et c’est bien là que se trouve la clé du succès.  

 

  • En 2017, le site Toute-la-Franchise mettait en lumière, dans un article, le principe du parrainage qui permet de créer une relation d’aide et de cohésion entre un franchisé « débutant » et un franchisé « confirmé ». Il s’agit là d’une solution envisageable pour tous les réseaux de franchise.  

 

  • Autres solutions, la centralisation des canaux de communication au sein d’une solution digitale brandée à l’image de l’enseigne. Encore mieux qu’un goodie estampé du logo de la marque, une application utile, utilisée et utilisable par tous les membres de l’enseigne : de la direction aux franchisés.  
Lucille GuintoliLa culture d’entreprise dans les réseaux de franchises
Share this post

Join the conversation